Qui suis-je?

Enseignant, écrivain, journaliste et blogueur malien
Issoufi DICKO

Animateur de l’action civique, Issoufi DICKO est, depuis 1991, un observateur de la scène politique au Mali. Enseignant, journaliste, écrivain, il a parcouru l’ensemble du Mali et plusieurs pays de la sous-région. Auteur de plusieurs pièces de théâtre jouées lors du festival culturel des clubs UNESCO et de nouvelles publiées dans Le Républicain de Bamako, Issoufi DICKO qui a aussi été Rédacteur en Chef du journal Le Ségovien et collaborateur du site grotius.fr prend la résolution d’animer ce blog pour partager avec ses concitoyens et les amis du Mali des textes et des images qui font l’actualité.

 Membre à vie de la Jeune Chambre Internationale, le plus grand réseau mondial de jeunes citoyens et de Toastmasters International, mouvement apolitique de formation en communication et en leadership, Issoufi DICKO inscrit ses actions dans le sens de certaines valeurs cardinales, à savoir : le Respect, l’Intégrité, le Service à l’autre et l’Excellence.

Tél.: +223 66 51 71 44

Courriel : tadinadicko@yahoo.fr 

Nos rubriques

Chaque semaine, il y aura sur ce blog des publications en lien avec l’actualité au Mali, en particulier sur les plans politique et social. Ces publications sont le prétexte pour partager son opinion sur des thématiques comme la sécurité, les migrations, les violences basées sur le Genre… mais aussi d’écrire une fiction.

 Il est clair que les opinions diffusées sur cette page sont les miennes. J’en suis donc responsable. En revanche, je n’assume pas l’interprétation qui en est faite. Chaque semaine, je me propose de partager dans un court texte ma compréhension de l’actualité et du quotidien des Maliens. Cette rubrique évoquera des sujets qui intéressent les Maliens, notamment : la sécurité, l’intégrisme religieux, la politique, l’économie, les faits de société, la condition de la femme, la cybercriminalité, l’alcoolisme, l’adultère, le viol ; bref, tous les sujets qui interpellent les Maliens. Certains peuvent choquer en raison de leur sensibilité. Mais bon !

 Les images parlent autant sinon plus que les mots. Aussi proposons-nous une image suggestive en lien avec le thème développé. Certaines sont de nature à susciter le sourire ; d’autres, à éveiller ou à interpeller la conscience citoyenne. Les gens ont tendance à dire «J’ai vu» plutôt que «J’ai lu».

 Enfin, à travers la rubrique "Eclairage", des leçons de grammaire toutes faites mais aussi des trucs et astuces sont proposés au lectorat pour un meilleur usage de la langue française.